Macbook pro 2016, critiques fondées ou Apple bashing ?

A moins d’avoir vécu dans une grotte ces quinze derniers jours, difficile d’être passé à coté de l’annonce très attendue du nouveau née de la firme à la pomme, et surtout des critiques qui ont rapidement fusées sur le laptop.

Bien qu’étant plus Linux / Android que Apple, j’ai été désagréablement surpris de la violence et la mauvaise fois autour de certaines critiques, même pour une société que beaucoup adorent critiquer. Je vais donc récapituler et traiter dans ce billet les principaux griefs que la communauté a émise.

macbook

Mais avant tout, petit récapitulatif des caractéristiques. Le nouveau macbook pro à suivi une cure d’amincissement qui l’amène à une épaisseur de 14.9mm pour la version 13 pouces, et 15.5mm pour la version 15 pouces. L’écran est donné avec une amélioration de la luminosité et du contrast de 67% par rapport au modèle de 2015. La fameuse barre tactile (Touch Bar), située au dessus du clavier, vient remplacer les touches de fonctions et peut être customisée par les éditeur de logiciels. Le clavier améliore le mécanisme papillon déjà observable sur le macbook. Le trackpad est plus grand et possède le force touch. L’ordinateur portable possède pour seule connectique 4 (ou 2) ports USB-C ainsi qu’un jack 3.5mm. A l’intérieur, vous pourrez trouver selon les modèles et les prix un Intel core i7 Skylake de 2.6, 2.7 ou 2.9 Ghz, un disque dur SSD de 256Go, 512Go, 1To ou 2To. Pour faire tourner la partie graphique, cela ira de l’Intel graphic à une puce 4ème génération signée AMD, les AMD pro 450 (2Go), 455 (2Go) ou 460 (4Go).

Passons maintenant au coeur de cet article, le bashing. Je vais donc reprendre et analyser les critiques récurrentes.

Le Macbook Pro est trop cher

Le macbook pro, comme beaucoup de produits Apple, est cher, c’est indéniable. L’est il trop ? C’est toute la question. Je ne pense pas que l’on puisse dire de manière objective que c’est trop cher pour ce que c’est. Pour un professionnel, dont l’ordinateur est le principal outil de travail, et donc sa source de revenue, avoir un bon matériel est capital. Dans ce cas de figure précis, je trouve le prix des macbook pro tout à fait adapté, compte tenu des améliorations (nous y reviendrons) et des avantages par rapport aux autres alternatives.

Par contre, Apple semblant vouloir de plus en plus faire de l’œil à d’autres types d’utilisateurs que les professionnels de l’informatique ou du design, je vais nuancer légèrement mon propos. Pour ceux dont les principaux besoins seront bureautique et multimédia, je le trouve clairement trop cher pour ce que c’est. Le premier modèle 13 pouces sans Touch Bar commence à 1700€, pour des caractéristiques somme toutes assez légères, et privé de la principale innovation de ce modèle. Voilà pourquoi je ne pourrai pas le conseiller à un utilisateur lambda, parce que franchement, à moins d’être riche et de vous en ficher, vous aurez beaucoup mieux pour moins cher. (A condition de supporter windows, ou de vous batir un hackintosh). Si Apple voulais toucher les particuliers avec son modèle d’entrée de gamme, il devrais le baisser de 300 euros minimum (selon moi), quitte à laisser les autres modèles au même prix pour les utilisateurs plus gourmands en performances.

La connectique

cable

Alors là, on arrive au noyau dur des critiques. La connectiques, à savoir les uniques 4 (voir 2) ports USB-C, qui viennent remplacer toutes les connectiques que vous pouviez trouver sur les anciens modèles. Ce choix d’Apple, qui, pour citer Edmond Rostand, « des traits de son maître, a détruit l’harmonie, il en rougit, le traître ! », a en effet déclenché un raz de marée de critique, et ça tombe bien, parce que pour le coup je suis complètement d’accords avec ce choix, et pour une raison très simple.

Est ce que un seul des détracteurs de cette décision s’est renseigné sur L’USB-C ? Ce port, non content d’être l’avenir, est tout simplement génial. Ses avantages, entre autre (pour l’instant) :

  • Des taux de transfert jusqu’à 10GBS, soit 1.25 Go par seconde.
  • Une charge montant à 20 Volts et 5 Ampères (largement assez pour charger un laptop)
  • Une charge symétrique
  • Il se branche (enfin !) dans les deux sens

Le standard USB-C est le 3.1 pour l’instant, mais avec un connecteur unique et très polyvalent qui vient combler tous les manques de l’USB actuel, on peux s’attendre à une évolution très rapide du standard, sans avoir besoin de changer de prise. Alors franchement je préfère de loin avoir quatre de ces connecteurs sur un nouveau portable que n’importes quels autres. Même si ça implique de devoir fonctionner avec des adaptateurs pendant un temps. Et puis, je comprends mal pourquoi le coup des adaptateurs a tant de mal à passer, dans la mesure où : Niveau prix, Rien n’oblige à acheter ceux d’Apple, vous en trouverez à 1€ sur Amazon, et niveau encombrement, je ne connais pas un photographe qui ne se trimbale pas un sac, avec beaucoup plus encombrant dedans qu’un dock qui vous rendra tous les ports nécessaires. Cette critique me semble donc assez fallacieuse.

Plus de MagSafe

Le MagSafe, cette prise magnétique bien connue qui a dû sauver la vie de pas mal de portables mac, n’est plus. La raison est simple, elle était trop épaisse pour rentrer dans les dimensions du macbook après son régime. Je parlerai du prix de l’innovation en terme de sacrifice à court terme plus loin dans cet article, mais c’en est un bon exemple. Si vraiment la disparition de votre cher MagSafe est insupportable, voici une alternative qui devrais vous plaire.

La Touch Bar, un gadget ?

touchbar

Là encore, bon nombre de personnes ont qualifié cette nouvelle barre tactile de peu utile, voir de la ridiculiser en la réduisant à la seule fonction d’afficher les emojis dans Mail. Encore une fois, pas mal de mauvaise foi. Apple s’est occupé de l’intégrer dans le hardware, et le rendre MacOs Sierra prêt pour cette nouvelle fonctionnalité. Mais le plus grand intérêt de cette barre va dépendre du nombre d’éditeurs logiciels qui vont jouer le jeu. Parti du principe qu’Adobe, Final Cut, Affinity, Microsoft pour Office et Skype et d’autres ont déjà déclaré l’intégrer rapidement, je ne vois pas en quoi cela ne deviendrai pas ergonomiquement une réussite. A tester bien sûr, mais pour l’instant je donne pour ma part un avis très favorable.

Dernière petite remarque pour ceux qui disent que de toute façon, leur macbook reposent la quasi-totalité du temps sur socle loin sur leur bureau, avec clavier et souris déportés et que du coup cela ne sert a rien parce qu’inaccessible : Bah oui, arrêtons d’essayer d’innover niveau ergonomie sur les laptop, cela ne sert à rien 😉 Mais dans ce cas là, pourquoi avoir de toute manière un ordinateur portable ?

Le prix de l’innovation

Vaste sujet assez intrigant, et qui a motivé l’écriture de cette article. Depuis l’annonce du Macbook pro (et pourtant dieu sait que je ne suis pas spécialement fan des décisions d’Apple en général), j’ai vu nombre de ces décisions comme voulant se tourner vers l’avenir : Réduire l’encombrement du portable pour des performances égales, accélérer l’adoption d’un port universel plein d’avenir qui, cela dit en passant, unifiera enfin les chargeurs entre Android et iPhones)…

Beaucoup de gens n’ont pas compris la portée et l’impact de ces décisions et n’ont fais que succomber à la critique facile, en ne voyant pas plus loin que le bout de leur nez. Décisions qui, en passant, ne profiterons pas qu’a Apple, car elle vont influencer les choix de nombreux autres constructeurs à court et moyen terme et faire évoluer beaucoup plus rapidement de nombreux aspects. Malheureusement pour eux, Apple sont les seuls qui auront ramassé dans l’histoire, le temps de faire passer la pilule. C’est néanmoins le prix à payer pour eux, ils en étaient conscient et ont de quoi l’encaisser.

Le prix à payer pour nous, utilisateurs, est d’accepter les contraintes que cela va amener à court terme. Mais rappelez vous des avantages, et rappelez-vous que dans l’histoire, tous ceux qui ont un jour innové ont été critiqués, rien de nouveau sous le soleil.

C’est la fin, et je tient à préciser par intégrité que si cet article a été écris avec un point de vue favorable par rapport au Macbook pro, j’ai cependant essayé de rester objectif autant que possible.

Je ne détient pas la vérité absolue, ni ne cherche pas à lancer des débats stériles, mais vous encourage à réagir de manière constructive.

Adam Écrit par :

Développeur web et webdesigner en Freelance passionné de code et de design. Autodidacte et amoureux de la connaissance, je suis curieux et passe mon temps à apprendre de nouvelles choses, que j'ai envie de vous faire partager !

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *